samedi 2 août 2008


Au terme d’un mois de la première campagne de fouille programmée sur l’épave Arles-Rhône 3, le chantier s’achève aujourd’hui. La journée est donc consacrée à la fermeture du site avec l’épave qui va être recouverte par un tissu géotextile sur lequel nous allons répartir une tonne de sable conditionné dans une cinquantaine de sacs tissés à gravats. Le Rhône fera ensuite le reste du travail en apportant des sédiments qui finiront de recouvrir et de protéger intégralement l’épave.

Avant de fermer le site, toute une série de prélèvements ont été réalisés. Claude Vella, maître de conférence au CEREGE (Géosciences de l’Environnement, Aix-en-Provence) est ainsi venu hier pour effectuer et prélever trois carottes de sédiments : une a été pratiquée directement sous l’épave, deux ont été réalisées au niveau du sondage situé sur le flanc de l’épave du côté du lit du fleuve. L’analyse de ces carottes permettra de mieux connaître l’environnement dans lequel le bateau a fait naufrage et, peut-être, permettre d’avancer des hypothèses concernant les conditions de ce naufrage.

Sandra a également effectué des prélèvements d’échantillons de bois qui seront destinés aux analyses xylologiques afin de déterminer les essences utilisées dans la construction du bateau. Un prélèvement a aussi été réalisé sur le matériau d’étanchéité afin de faire procéder à une analyse palynologique et permettre également de déterminer la nature des matériaux employés.

Enfin, un dernier échantillon de 1 kg de sédiment du fleuve a été prélevé au niveau de l’épave. Ce prélèvement est destiné à être analysé par spectrométrie gamma par le laboratoire de la CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendante sur la Radioactivité) afin de déterminer la présence ou non de métaux lourds, et leur nature le cas échéant, présents dans la zone de fouille. La nature de ces derniers résultats conditionnera sans aucun doute la poursuite de notre fouille, l’année prochaine, et la mise en place de mesures de protection supplémentaires.

En attendant, et même s’il est sans doute encore un peu prématuré pour faire le bilan de cette première campagne de fouille programmée, nous pouvons dire, au terme de ce blog qui s’achèvera ici, que nous sommes pleinement satisfaits de cette mission. Autant du point de vue humain que technique, tout s’est parfaitement déroulé. La météo a été favorable dès la troisième semaine de la mission et les conditions de travail sous l’eau (visibilité et courant), bien que changeants, ont été globalement satisfaisants. Quant aux résultats scientifiques, nous ne doutons pas que la post-fouille qui va s’engager à l’automne et l’exploitation des données va nous apporter quantité d’informations supplémentaires sur cette épave, concernant notamment le chargement de pierres, la provenance et peut-être la destination du bateau, sa construction et enfin, son environnement historique et naturel.

Pour conclure cette dernière page blog, nous tenons finalement à remercier toute l’équipe qui s’est investie tout au long de cette fouille, les partenaires qui nous ont soutenus (le Centre Camille Jullian, l’association ARKAEOS, le Musée départemental Arles antique, le CG13 et la ville d’Arles), les collaborateurs et autres chercheurs qui sont venus nous voir. Nous remercions également tout particulièrement Mathieu Pradinaud et Véronique Mesrob qui ont travaillé à nos côtés ces deux dernières semaines pour la réalisation d’un film documentaire portant sur le métier d’archéologue subaquatique. Leur présence a été agréable, tout en étant discrète, et leur aide a été appréciable.

Et enfin, nous remercions tous les visiteurs, Arlésiens et touristes et curieux, qui sont venus, de plus en plus nombreux, les mercredis pour nous entendre leur restituer un peu de leur histoire et de leur patrimoine immergé… à vous tous, donc, merci et à l’année prochaine.



Pour dernière info, les premiers résultats de cette fouille seront présentés par David Djaoui, Sandra Greck et Sabrina Marlier, lors de conférences grand public :

- le mercredi 19 novembre 2008 à Aix-en-Provence dans le cadre de conférences organisées par l’association des amis d’Entremont,

- le samedi 22 novembre 2008 à Arles au Musée départemental Arles antique dans le cadre de la semaine de la science en fête.

Et, dans le cadre d’une table ronde internationale consacrée aux « Bateaux de navigation intérieure » qu’organise par le Centre Camille Jullian, Sabrina et Sandra présenteront les résultats scientifiques concernant plus spécifiquement l’architecture et la construction du bateau ainsi que les bois utilisés pour sa construction. Ces interventions auront lieu à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, à Aix-en-Provence, le mardi 28 octobre 2008.



1 commentaire:

michel a dit…

Bonjour,
Bravo pour ce travail remarquable ! Je veux dire : bravo d'avoir pris le temps de faire ce blog. Fascinant et riche d'enseignements. Un rès grand merci d'avoir pris le temps de faire partager vos découvertes et votre passion. Je lirai la suite avec grand intérêt (signification de l'inscription sur le navire, etc ...). Michel Aubert